• La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

Que voir dans la Basilique ?

L’architecture de l’église est remarquablement harmonieuse malgré les destructions et reconstructions successives. On y baigne dans un climat paisible.
 
portailLe portail central date du 13ème siècle.
Il déploie le thème de l’Assomption et du Couronnement de la Vierge Marie.
A lire aussi : " Thomas, la Basilique, et le voile de Marie "

Ce portail est malheureusement mutilé depuis les troubles des guerres de religion en 1562. La Vierge du trumeau est la reine du ciel et de la terre. Elle accueille les pèlerins et offre son fils pour le salut du monde.
A lire aussi : " Les lampes de Longpont "

 
Cliquer sur les images pour les agrandir  

 longpont vierge

La statue polychrome.
Notre Dame de Bonne Garde penche délicatement vers nous son sceptre et nous présente son Fils le roi de l’Univers.
Son visage, sans être mièvre, est doux et bienveillant.
Les murs de l’abside sont recouverts d’ex voto.

A lire aussi : " Notre Dame qui garde bien "
 
Les peintures murales de l’abside ont été réalisées entre 1901 et 1903 par François Zbinden, un élève de Puvis de Chavannes. On reconnaît la Vierge au chêne et les principaux personnages qui ont participé à la renommée de Longpont. En partant de la droite, on reconnaît : Anne de Bretagne, qui fit reconstruire le portail de l’église à la fin du 15ème siècle ;   Hodierne de Montlhéry, la fondatrice du prieuré ; saint Bernard, qui fut pèlerin de Longpont ;  saint Hugues, qui envoya ici les premiers moines depuis Cluny ; saint Yon évangélisant le bûcheron ; saint Denis et le druide de Longpont ;  Saint Louis et sa sœur, la bienheureuse Isabelle de France, qui vinrent souvent à Longpont lors de leurs fréquents séjours au château de Montlhéry ; sainte Jeanne de Valois, fille de Louis XI, qui fonda l’ordre des Annonciades (son passage est également attesté à Longpont) ; saint Jean Marie Vianney qui, à défaut d’être venu jusqu’à Longpont, devint, en 1853, membre de l’archiconfrérie.

On fêtait en 2009 le 150e anniversaire de la mort du curé d’Ars. Jean-Marie Vianney, qui n’a guère voyagé, n’est jamais venu à Longpont. Il figure pourtant dans l’abside parmi les personnages de la peinture de François Zbinden parmi les amis de Notre Dame de Longpont. En savoir plus...

Le grand orgue : En savoir plus...