• La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

Le reliquaire

Les reliques, une histoire de corps

reliquaire Basilique de Longpont (91)Plus de 1400 reliques réparties en des dizaines de chasses, bustes-reliquaires, monstrances, cadres et dans des centaines de médaillons.

Samedi prochain, en présence du cardinal Vingt Trois et de notre évêque nous inaugurerons la nouvelle présentation du reliquaire de Longpont. Agencement, nettoyage, classement, étiquetage… depuis plusieurs semaines ce travail a donné un peu de peine à la sympathique équipe de bénévoles. Ce grand rangement nous a donné aussi beaucoup de satisfaction : aucun des objets inventoriés en 1990 n’a disparu. Bien au contraire, la collection s’est enrichie depuis de plusieurs dizaines de pièces.

En nombre, c’est donc la plus importante collection de reliques conservées en France. Le fameux reliquaire de Saint Sernin que l’on présente souvent comme le « premier reliquaire de France » est, en fait, bien loin derrière quant au nombre de reliques même si la basilique toulousaine conserve de très belles chasses anciennes que nous n’avons pas à Longpont.

Tous parmi vous ne sont pas des inconditionnels des reliques.

Les reliques, ce sont d’abord des restes humains et, à ce titre, ils méritent respect. Ils sont, comme nos corps, mystérieusement promis à la résurrection.

Les reliques nous mettent en relation avec ces frères et sœurs du Ciel. La simple évocation de leur nom est déjà un appel à mieux connaître leur vie. On visite le reliquaire comme on parcourt un album de famille.

Ces pauvres ossements nous parlent du corps. La sainteté est passée par leur corps. Pour nous autres humains, le corps est toujours l’instrument de la relation. C’est par leur corps qu’ils ont parlé, prêché, aimé et fait le bien. C’est aussi leur corps qui a souffert, parfois jusqu’au martyr.

Ces corps saints se sont nourris du Corps du Christ ; Ils sont saints de la sainteté du Christ qui les a rendus, chacun à leur façon, semblable à Lui.

Les longipontains peuvent être fiers de ce trésor.
A la basilique, on célèbre l’eucharistie, le corps du Christ, entre Marie et les saints du reliquaire. Ici, plus qu’ailleurs, la foi doit prendre corps.

Le reliquaire est ouverte le dimanche de 14 h 30 à 17 h 45 et sur demande pour les groupes.

Père Frédéric Gatineau,
Recteur de la basilique de Longpont

Autour du reliquaire

La basilique de Longpont conserve une très importante collection de reliques. Nous les vénérons tout au long de l’année.