Basilique de Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

Tous saints ?

À Linas, il y a les rues St Vincent et St Merry. À Longpont, l’allée St Laurent. À Nozay, on trouve les rues St Germain et le chemin St Pierre. À Montlhéry, la rue St Louis et la rue St Fiacre, à Villiers la rue St Claude et la voie St Marc. À la Ville-du-Bois, il y a le grand bois de St Eloi…
Notre secteur baigne dans la sainteté, c’est un vrai paradis !
Il y a aussi tous les vitraux et les statues de plâtre. Il y a les saints de pierre et de bois polychrome tellement jolis qu’on ose à peine les exposer. Et puis il y a les saints faits de chair et d’os, les saints qui marchent, qui pleurent, qui rient et qui respirent. Les saints d’aujourd’hui, c’est à dire nous-mêmes. À ces derniers, on a du mal à croire, nous sommes tellement obnubilés par nos limites et nos péchés, nous laissons à peine le bien s’exprimer.
Les saints ne sont pourtant pas des extra- terrestres. Les saints sont proches ou ils n’existent pas. Le potentiel de sainteté est en chacun de nous puisque c’est le Christ lui-même. Croire à la sainteté des autres, c’est déjà les aider à devenir saints. Alors, l’espace de cette fête de Toussaint, oublions un peu les saints des statues et des plaques de rues. Croyons simplement en notre propre sainteté. C’est le Christ qui veut simplement s’épanouir en chacune de nos personnalités.

Père Frédéric Gatineau
Toussaint 2010