Basilique de Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

Routes, chemins, impasses…

En rangeant des affaires, je suis tombé l’autre jour sur mon livre de catéchisme de CM1. Prenant le temps de le parcourir, j’ai découvert un curieux dessin de ma composition. Ce dessin représentait un carrefour avec 2 routes. Une route (elle partait vers la gauche, allez savoir pourquoi ?) conduisait au bonheur avec des fleurs, des oiseaux, des copains et des ballons : c’était le chemin du Bien. L'autre c’était une impasse triste, sans rien : c'était le chemin du Mal. Ce dessin naïf et un rien manichéen, je me suis souvenu qu’au jour de sa présentation, il avait déjà provoqué en moi un certain malaise. C’est que, voyez-vous, à 10 ans, il arrive qu’on fasse déjà des mauvais choix mais qui ne sont pas toujours exactement des impasses où tout serait définitivement perdu.
Si, ne serait-ce qu’un jour, nous avions manqué de faire « sa volonté » il nous proposera à nouveau une autre route, nouvelle, plus exigeante sans doute mais peut-être plus belle. « Voici où tu en es, agis ainsi maintenant ». Tel est le murmure du Père des Cieux. L’histoire de l’alliance est une continuelle proposition d’amour.
Vive le Carême ! Car il nous pousse à chercher et à inventer de nouvelles réponses pour faire la volonté de Dieu. Vive le Carême qui fait re-choisir Dieu.
Dans la bienveillance, provoquons-nous les uns les autres pour prendre ensemble les chemins de l’Évangile.

Père Frédéric Gatineau
Février 2011