Basilique de Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie

Tous les dialogues de l’Évangile ressemblent à ce que nous vivons au quotidien. Les dialogues de Jésus de Nazareth sont les dialogues que nous menons avec le Christ dans la foi. Les paroles de Jésus ne sont pas de jolies formules à enfermer dans les conservatoires des idées religieuses. Les paroles de Jésus ne sont pas non plus des formules magiques qui dispenseraient d’agir et de réfléchir.
Aujourd’hui, à Thomas, Jésus dit : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. »
Thomas nous ressemble beaucoup. Il est l’un des douze choisis par Jésus. Il a fait route avec lui. On sait que ce brave Thomas est capable de tout. Souvenez-vous lorsque Jésus s’apprêtait à partir pour Béthanie au moment de la mort de Lazare, il y avait danger et les disciples le lui rappellent: « Rabbi, tout récemment les Juifs cherchaient à te lapider. » Thomas dit alors aux autres disciples: « Allons-y, nous aussi, pour mourir avec lui. »
Thomas, on le connaît surtout pour être l’homme qui n’était pas là le soir de Pâques, l’homme du doute, l’homme qui veut voir pour croire, l’homme qui veut toucher Jésus. Il sera fait selon son désir. Il touchera le Corps du Ressuscité. Eh bien, à ce Thomas qui nous ressemble et qui dit tout haut ce que nous pensons si souvent « Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas ; comment pourrions-nous savoir le chemin ? », Jésus dit : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. »
Christ est chemin qu’il faut emprunter, qui nous met en avant. Il est un chemin qui monte à travers les montagnes et parfois les déserts. Un chemin qui traverse tous les ravins dangereux et toutes les douces plaines de nos vies.
Christ est vérité qui nous fait chercher sans cesse, corriger nos points de vues, nos repères, nos relations au monde et aux autres.
Christ est la vie qui coule, qui bouge, qui espère tant qu’elle a un souffle.
« Ne soyez donc pas bouleversés »

Père Frédéric Gatineau
Avril 2011