Basilique de Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

Apocalypse !

Chaque année, à la Toussaint, on relit l’Apocalypse. « Moi, Jean, j'ai vu un ange qui montait du côté où le soleil se lève avec le sceau qui imprime la marque du Dieu vivant d’une voix forte il cria aux quatre anges qui avaient reçu le pouvoir de dévaster la terre et la mer …». Tout petit, à la messe, ce passage m’impressionnait. C’est comme si la cour céleste entrait dans l’église de mon village. À vrai dire, je n’y comprenais rien et aujourd'hui je n’y comprends toujours pas grand-chose.
On écoute l’apocalypse de Saint Jean comme on entend le son d’une langue étrangère dont on saisirait quelques bribes. Dans ces conditions, il est très facile de faire des contresens. L’Apocalypse, c’est comme un rêve plein d’espérance et qui vous pousse en avant. C’est toujours bien difficile de raconter ses rêves. Les mots ne suffisent pas et pourtant il faut bien essayer de parler. En l’occurrence, il nous faut parler de cette réalité ultime et parfois intimidante qui nous attend et qui s’appelle le Ciel. Le Jésus de l’Évangile est aussi le Christ, maître du Ciel. Celui qui nous invite à bâtir le royaume d’amour sur la terre est aussi celui qui nous accueille et nous attend au Ciel.
L’Apocalypse fait partie de notre trésor spirituel, et c’est toujours dommage de ne pas profiter de ses trésors. L’Apocalypse mérite d’être découverte et redécouverte car lire la Bible c’est toujours la relire.
Samedi prochain, il nous est offert de réentendre cet Apocalypse.
Ça se passera à Longpont, en compagnie de la Vierge Marie et de tous les saints. Un lecteur chevronné, Luc Adrian, nous partagera sa passion. Les mots de St Jean dialogueront avec les accords du grand orgue.
Il se transmet dans ce texte comme une envie de faire partie de la foule immense, nations, peuples et langues qui se tiennent debout devant le Trône et devant l'Agneau, en vêtements blancs.
Venez ! Bonne fête de Toussaint !


Père Frédéric Gatineau
Toussaint 2015