Basilique de Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

Est-ce que l’enfant dort ?

- Mais oui, tu vois bien Melchior, il dort. C’est parfois fatigant de vivre, d’être un humain jeté au monde.
- Cet enfant dort parce qu’il ignore la rumeur du monde, le fracas des épées et les soldats d’Hérode.
- Non, il dort. Il rêve activement. Il rejoint l’au-dedans de lui-même. C’est le Verbe qui dort. La Parole de Dieu se repose comme aux jours où elle a créé le monde.
- Tu es bien compliqué, Gaspard, moi je crois qu’il dort simplement parce qu’on veille sur lui. On le cajole. On le berce. Ce bel enfant n’est pas sans mère.
- Je ne suis pas compliqué. J’honore le mystère du flot de mes questions mais les doutes parfois me paralysent.
- Chut ! Il ne faut pas le réveiller.
- L’au-delà m’enivre comme l’encens que j’apporte. Melchior, tu n’as pas envie de dormir parfois ?
- Moi j’ai toujours des choses à faire, je cherche de l’or pour l’offrir au grand roi. Ça prend beaucoup de temps et beaucoup d’énergie.
- Toi, tu ne vois que le mouvement. Il faut savoir regarder ce qui ne bouge pas.
- Tu as raison, Gaspard. C’est donc Dieu qui dort bien dans les bras de Marie.
- Cela aussi est un grand mystère, Melchior. Dieu semble souvent dormir. Au fond d’une barque, aux jours de peine, au creux des vagues hostiles Dieu dort.
- Mais, où est donc Balthazar ?
- Regarde Melchior, il est là. Sa tête couchée sur le sac de myrrhe qu’il a porté pour soulager le Messie. Je crois qu’il dort.

Père Frédéric Gatineau
Épiphanie 2016